Dispositif H.A.L.O 1999- 2005

 

 

 

 

 

ANNEE 1

Soirée Wonderbass de 1-4

ANNEE 2

Soirée Diffament Import Person

ANNEE 3

Soirée Contact

ANNEE 4

Soirée Changement de propriétaire

Madame Pipi ne meurt jamais

avec

 

Alexia Balandjian

Baloard

Edith Baldy

Barbara Butch

Maguelone Boiral

Isabelle Causse

Mathias Beyler

Cel B

Lucille Calmel

Coprophilie experience

DIP

Dj Lolita

Eox

Hairy monster

Fanny Josef

Sebastien Lhentéric

Lili Fantozzi

Manu B

Marie-paule et Jean michel

Mouri

Nawak

Brigitte Negro

Diane Peltier

Pendha

Peyolt

Puking cat

Pussy SF reality

Laurent Rodriguez

Shag

T-seb

Gilles Vandier

Wakata

Yom...

 

 

 

 

 

 

 

 

Halo, d'abord collectif est devenu un dispositif de soirées pluridisciplinaires.

 

Florian Parra est l'un des fondateurs avec Isabelle Causse, Fanny Josef, Maguelone Boiral, Vincent Laurès, Melanie Leray et Manu Brochet, et est ainsi à la direction artistique pendant 6 années.

Edith Baldy
Brigitte Negro
Lucille calmel
Pendha
Laurent Rodriguez
Lily Fantozzi
revolution en resignation bd.jpg
10312534_10152051939017111_4779213269537983202_n.jpg
1059434_10152230822560736_815462136_n.jpg
Diane Peltier : Gil Vendier
Lolita
Mathias_Beyler
Diane Peltier
Lucille Calmel
Barbara Butch
Mouri
Les filles
Nawak
Marie-Paule / Miss Marquet
Marie-Paule et Jean michel
Puking cat
Sebastien Lenthéric
DIP
myrtilles_performances_halo_rockstore_lucille_calmel_01.jpg
Alexia Balandjian
myrtilles_performances_halo_rockstore_lucille_calmel_02.jpg
myrtilles_performances_halo_baloard_lucille_calmel_01.jpg
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock
Leyaume Extrait de stock

Un aperçu des soirées Ha.lo en un clic ci-dessous

Traçe écrite de Lucille calmel :

écriture en chambre soirée minicontact du dispositif halo à l’atelier de Lili Fantozzi, Sète, avril 2003

 

un groupe avec des filles _soirée halo au baloard, Montpellier, 2001 carton son image et laisseraller au rien avec Stéphanie Marquet, Paulita Perrier et Christine Saulut _soirée halo au baloard, Montpellier, 2000 cabine téléphonique son et rouge à lèvres avec Stéphanie Marquet et Diane Peltier

 

soirée halo “wonderbass” au rockstore, Montpellier, 1999 aux wc des filles minisynthé micro pédale guitare petite cuillère rouge ampli pédale rouges à lèvres avec Édith Baldy puis Diane Peltier et Paulita Perrier et e deux jeunes mecs tagguent les murs carrelage nos torses nus avec des feutres gouache bleu piscine les videurs regardent à travers le hublot _ soirée halo “wonderbass” à l’antirouille, Montpellier, 1999 performance sonore avec Édith Baldy et Stéphanie Marquet

 

iwouldnotpreferto mise en son par f.a.g.s en collaboration avec le dispositif halo à changement de propriétaire dans le cadre de la biennale des jeunes créateurs méditerranéens, Montpellier, mars 2003

 

pièce-s de chair pour morceau magnétique performances vidéographiques & annonces de rencontres sexuelles, soirées “wonderbass” du collectif halo à l’antirouille, Montpellier, 1999

 

sextoy soirée “halo de rose” au baloard, Montpellier, 2002 debout nue micro sono une fille publique au martinet mollets cuisses fesses taille et dos > épilation au rasoir soirée “halo de rose” au baloard, Montpellier, 2002 mollets aisselles aine

 

dans ma bouche soirée halo, Saint-Denis, septembre 2004 texte compilé depuis des extraits envoyés par des internautes, Stéphanie Marquet au vibromasseur à télécommande, Jeanf Blanquet au son

 

 

ollectes

 

note.1::

_ nouv message lire ? yes 20:28 mathias jai plu de bateri me je te kiss continuer ? c supprimer ? yes supprimé 20:26 yannick yes pas2voiture... snif continuer ? c supprimer ? yes supprimé aucun message _ blanc heineken je renverse _ sète gare dir béziers passer le pont noir métal dir béziers station total à gauche 2ème à droite rue du jardin aux fleurs chez lili halo de nuit jemerecompose recupère jeme 20:30 il y a florian yaume syl-n stéphanie vincent pascalito pukingcat alexia sébastien caroline lui la 1ère fois chez lo audessus du four une ligne blanche renaud pendha marc et j.oublie diane vincent laurent veronique benoit bruno helene j.oublie .. (oser/barré) le noir en/barré plein soleil ecstasy murakami ryu choses secrètes j.paul/claude? brisseau jemesuis branléeébranlée ce qui me fabrique le bord des yeux ce qui me au bord le 20:37 _ oh c.est quoi ça t.écris quoi quand comment tu t.appelles * de la mémoire t.es trop toi il y a des ahahahah * * idem x * idem x je mets 2003 _ sélectionner _ laisser _ si tu veux _ ça va tu fais _ des questions _ je le sais _ moi aussi _ transpire _ à l.ombre _ _ _ dehors _ auteur autorité _ le voisin qui _ du thé _ oublier _ l.indifférent _ n.être avec _ sur la route _ jasminchèvrefeuillerésineàbateau échappement _

 

note.2::

exemple il c.est de

la syl-n un pie-vert

par n.a pas mis son

coeur connectique

liquide

les distances de

sécurité

du corps 15-076

air fx

une ponctuation

ce qui me

_

il

claque

muter

ce sont les

  !  !  !

!  !  !

le jour où

les marteaux petits

en marche

pour n.être avec

_

ping pong les jeux

premiers électroniques

portables

les distances de sécurité

_

acculés à

éveiller un certain

espace conscient

_

transcrire

le transport

_

noise en

078 marée

l.effet digital

corps en suspens

penche penché

quelle façon de

ce qui (se) passe

_

surtout trop de

entre les heures

agité

imprègne

ce qui me

 

note.3::

sa grosse main un deux un une histoire une rencontre abusive amour vrai un joli les oreilles noir cuir garçon continuelle attirance tous les soirsune horreur le doigt ma voiture contrôle rectum genre super ton cul au bord de . sans autorisation malade la garonne loin une ballade unpetit peu déshabillés à toulouse tous vos corps combiner mental pousser peloter trop loin direct le danger repousser préliminaires nuits salope exciter une bombe lacrymogène  dans sa voiture pulsations dépasser combiner facile crâne rasé fétiche faire p-o-r-n-o le doux parfum coeur correctement juste le corps excitation primaire fellation viceversa et tout ça me laisser une autorisation – pulsions – unsentiment – ultra les odeurs jusqu’au errances accorder – pousser – non assouvir la limite en appartement – à la campagne

 

note.4::

 

-         active été – tohubohu souleil villa – seule avec une amie elle un deux au milieu vin rouge desperados 20:00 24:00 vin martini vodka offre le profond avec mon mec à new york mdma 2h à parler avoir un enfant ne plus parler le son cerveau et foie ça c’est vraiment toi puis dans les muscles interruption aller et aller . … cerveau _ migraine inviter un mec le brancher le regard _ l’à côté ce qu’il a mangé 2h avant à midi _ pour rire _

 

 

note.5::

à quelle heure 23:30 – 11:00 un verre de bière au duplex une des relations sociales particulier – du plaisir du plein à celui que je (ne) connais (pas) pas floues c’est ceux les relations cherche ou rien ou la question et après hésiter ou rien – alors avec les gens en mobylette en 1965 cady avec casque – la joie – précis direct embrassades [bedo dobe] j’ai de la une musique extrême tendresse hyper précis cherche cherche abstraction une information empoignades une présence brèves ce qui au cerveau à l’arrière bas remplace érotisme traversée électrique type x les l’impression réelle ou fantasmée tout le corps pour avoir tout ce qu’elles veulent dire pour dresser précis la nuit pour vivre bêtes sauvages pas pour fabriquer social/ relationnel le plaisir à autour de grands principes ou les libérer charnier du bout des doigts la place de la peur – ceux qui – il danse – charnière sousjacence turgescence soutenir chercher le sexe séduction – attirance outre – oui non – mâcher le verre plastique

 

note.6::

lajournée la nuit beaucoup n’existe pas en dormir – repos – le soir pas travail – la fête pas la nuit – le matin – en osmose avec l’organisme il date la nuit dormir – sur internet la journée la poste – la retrouver de 60 traverse je ne perds pas de bouton fermer les volets – des phases – boire tout – mettre le réveil – avant de m’endormir – le soir – sommeil avant sommeil la pièce en ce les livres à lire moment pierre tilman de la poésie film en couleur l’art au corps oh non très remarque ginapane justement michel journiac – petite du cabaret holywoodienne très star précises de la nature fermée l’intérieur comme des vernissages des escaliersmonter descendre en pleinjour – en recueillement une dormir – ungarslanuit letravail version – le soir – couple la société

 

note.7::

- pas d’heure la nuit moi – ça commence (silène) le temps du sommeil ENTRE 01 ET 05 AM à passer le travail la fatigue PLUS facile mieux saisir la pensée relire impression – CAFEïNE – [je te cherchai] PARFOIS. A REPETITION – lancée – PLUS–ENCORE PLUS. ET ENCORE PLUS – dans le lit j’écris dans ma tête je continue de ME RELEVER – ce m’arrive à côté de mateo JE,- cette idée dans le texte – excitation intellectuelle et – faire la nuit ton état – 2.3 bières pas vraiment assez tranquille sortir ce soir la nuit le sommeil ENCORE/UN verre/UN rêve – la nuit [+] tôt – sortir – me coucher – la nuit [+] tôt – 19:00 – exemple aller chez –en- la nuit – on rentre – il mixe que pour moi danser que pour moi – la nuit le temps on vit partage pas sommeil pas envie d’aller dans le sommeil – un moment agréable rester – le moment agréable passé – le moment du sommeil d’un travail intellectuel danse festif qui NE S'ARRETE PAS -

 

lucillec., new york city, 030520

collectes, du 030506 en halo de nuit chez lili, sete

 

 

 

laure limongi effect ,,, encore en éros peccadille à chevet :: comme de près :: à dire à celle qui a écrit j’en oublie le dictionnaire grammaire énoncé cetera pour vers :: bon un truc la langue déjecte :: c’est long tout ça hors l’interne réception :: pour l’instant une sensation de :: près :: ailleurs d’ailleurs de près d’ailleurs si proche des ellipses des trucs de filles certains agencements en feedback celuilà i die i die i die said dry eye foin et vernis noir les bâtardises une vie petits morceaux ce qui se re dit :: ,,, voyages en plein dans les vagues vacances réservations entre deux compartiments compagnons jeanyvesjouannais artistes sans œuvres (après i would not prefer to aprèsbartleby & cie de cellesceux qui ne pas devilamatas la suite d’un cadeau d’eduard .escoffet.) et des nouvelles de dorothy parker dont je ne connais que les verres pleins les veines ouvertes et les mots qui dérapent une amie d’hemingway /fitzgerald/ et ? un film sa vie sur arte des poèmes aussi et ,,, 2 martinis blancs rondelle et un cocktail noix de coco 2 heures de sommeil entre midi et 14:00 et là orage tonnerre violent pluie éclairs ennui peutêtre fini hier nouvelles dedorothy parker si acerbe bile autodérision désabusée avec envie alcool,s nuit mondanité,s années 30 de luxe littérature je n’en ai pas ce courage finir seule avec un chien et une bouteille je me disais aussi les ellipses ont elles à voir avec les éclipses avantmort disparition hop 3 ptits tours et puis exceptionnel’désir ma tendance à l’aventure inconnu le corps en balance au bord du gouffre inconnu,e,s en boisson épidermique un gouffre ma peau gorge plexus du vampire peutêtre entre buffy et medhi bk en balance au bord entre désintégration du soi via le ciel.lebleuducielestnoiràl’oeil.(entre laurelimongi & georgesbataille) ,,, certains garçons “oh encore une violée qui s’épanche uneangot ,,, achevéauteurssansoeuvres dejeanyvesjouannais à relire encore annoter try de denniscooper en cours une liste de ce que je si $ + sophiecalle + pavelhak safari sniper + fgaretta + laetitiabianchi voyezvous + ?antoine volodine (dondog) + markdanielewski lamaisondesfeuilles (chair électrique claro) - pluie tout dimanche me réveille à découvert - achevé try concorde - ,,,hématomes cuissegauche cuissedroite cuivremarronjaune plutôt violacé main droite au côté d’une veine commencé vanina maestri un cadeau de laure toi un morceau d’elle reposée sourire et regard au loin un doigt effleure souvenirs et un morceau d’elle peau - samedi 14 nuit vers 4 ::: comment comprendre rendre une écriture peutêtre des questions pour aller audelà du recevoirpremier delaurepremière la chair main mise quels mots ôtés pour mettre à nu être chanté maillage de soi en tout âge saison soi parsemé les teintes d’entre réel fiction de l’origine .la vanité des somnambules (n’est pas bienvenue à sexpol). de soi à un soi originel mise à nu striptease flirt et fusion n’yva n’yvapas fille solaire sombre de l’infini de soi en l’emprise petite reine en pâture décompose apeiron voilà tard plus tard ce qu’il me reste d’érospeccadille corps sœur - consommé un lieberman et notes dupetitlexiquephilosophiquedel’anarchismedeproudhonàdeleuze .daniel colson . ,,, je voudrais connaître un ?pronom pluriel qui ne fasse pas masse qui prenne en compte chacun d’un tout /multiplier/additionner les tu au lieu d’un vous /pas encore ça/ ,,, 170902 lechâteaudedraculasansdracula jeudi soirannejames à la maison des voix moi pour la vie oui l’acte de donner à je ne sais pas pour quoi il veut un mot chaton enna sa cousine vers 10:00 am premiers mois de l’année dernière un joint et une interview de l’orgasme -de famille ,,, 19:00 enregistrement à demeure avec annejameslucille une ville un pont mathias un troupeau une forêt 10 fois neutre aimé l’air enfantin d’annejames à l’orage cette nuit ,,, je vais comme la nuit jonathan ames éd. ramsay 1990 prêté par piero alcools poppers clochards (célestes lebleuducielestnoiràl’oeil) ((?and the clouds the _y clouds)) putes aux dents d’or pipes capotes enfance new york neige dépistage l’ami qui le quittemarcher ,,, virginia woolf colette mina loy dorothy parker anaïs nin vanina maestri christine angot virginie despentes chloé delaume laure limongi ,,, (jesuiscommejesuiscommejemarchecommejepense)au milieu de la rue masturbations kleenex - ,,, lisa petite slamslam rolling girl to girl à roulettes 300902 penser qu’un temps a passé, au-delà des (re/barr/)trouvailles électriques/survoltées/avides/frénétiques/avortées/zappées/excitées/moi+caféïne+alcool+langue/ comme déjà de “vieilles amies / pencher la tête=fairele corps italique/ qui s’assoient en silence encore timide et t’écouter pour t’amener le réconfort que tu “méritais ce weekend une épaule tu sais peutêtre peutêtre de léo scheer le cadavre bouge encore et le cri du sablier de chloé delaume et écouter /les corps barré/le son des corps un peu comme barré/ discrète ta respiration profonde et /ou/ ta respiration profonde et discrète en sommeil ,,, le bleu du ciel est noir à l’œil apprendre à retenir un peu avant ingestion/injection/effacement/dissipation d’édith moins voir les gens pour avoir le temps de penser à eux remercier bernard noël d’être +tard photo argentique ou numérique timothy leary est-il prophète ? l’accolade en place de : et - de leo scheer skorecki ? ,,, chez toi, plus souvent d’ailleurs à ton bureau que je ne connais pas, dans des états seconds au laisser aller électr(on)ique, le claclac des talons mille petits pas petits trottoirs marches et passages cloutés, du thé reposée banquette manteaux douillets effet peluche tendres conversations amusées pétillantes, lovée, la chair à l’intérieur plus sombre(incarnée), incarnat, rimmel, les bleus bruts du ciel été sec plein midi ,,, de chloé delaume sophie calle éric arlix le mode d’emploi des théières japonaises en fonte ,,, les goûter trancher millimètre incisive délayer salive combler le creux des molaires revisiter avec /le bout barré/ la langue le bout ou diagnostic déprime peluche et couette ou diagnostic premier jour des règles le douillet légèrement acidulé boisé /appartement barré/ 58 rue paradis /fidélité bleu/e/ les livres intérieur fille,s delaure grimpent aux murs toute perception centrée vers l’endedans taux /de barré/ en augmentation nervosité de sensibilité nicotine caféine d’apparence /assez détendu barré/ relâché sauf tensions musculaires profondes /au barré/ thorax et mâchoires quand il s’agit d’inclure et mâcher les queues de roquette les cheveux ,,,

montpellier 03juin03 halo biennale des jeunes créateurs méditerranéens changement de propriétaire lucillec. –lectureperformance mise en son par mathias beyler

 

Rarement un événement aura déclenché une telle ébullition dans le milieu culturel montpelliérain. Les  artistes en vue de la région, comme moi, sont habitués aux vernissages, expositions et autres mondanités, pourtant l’annonce a eu l’effet d’une bombe : Marie-Paule et Jean-Michel s’exposent au Baloard…, de quoi provoquer l’engouement des foules et l’hystérie collective…

 

Certes, rien de surprenant que ces deux personnalités se voient offrir les honneurs d’une exposition dont ils seront le thème et d’une soirée hommage. Rappelez-vous : ils ont ravi nos papilles en s’essayant à la gastronomie conceptuelle et en confectionnant des plats monochromes (rouge, vert ou bleu) ; ils ont tenté d’égayer nos séjours de soulagements fécaux-urinaires en se transformant en embellisseurs de toilettes, nous ont éblouis en exposant quelques pièces de leurs collections d’objet d’art (notamment des tableaux inestimables de Pascal Mouri) et nous ont ouvert la voie de l’auto-analyse en concrétisant par le biais de la vidéo leurs rêves, cauchemars et fantasmes inavouables… Enfin, ils nous ont proposé de changer nos vies en devenant Marie-Paule & Jean-Michel, en pensant Marie-Paule & Jean-Michel… Tant d’expérimentations qui n’ont laissé personne indifférent.

Ces artistes pluridisciplinaires sont sans surprise devenus la coqueluche des Montpelliérains et c’est avec humilité et reconnaissance que divers artistes ont spontanément accepté d’exposer les œuvres que Marie-Paule & Jean-Michel leur ont inspirées.
Cette exposition se prolongera tout au long du mois de décembre avec une autre surprise de taille : le 20  Marie-Paule et Jean-Michel nous feront l’honneur de nous proposer une « soirée spectacle » dont ils seront les maîtres de cérémonie. Un grand moment d’émotion et de bon goût en perspective car leur devise a toujours été la fameuse H-C-G : hospitalité, convivialité, générosité.

Au nom de tous, je tiens à remercier ces deux modèles qui disent eux-mêmes avoir « un rôle de miroir, d’éducation et d’accompagnement » et obéir à « des règles qui sont celles que chacun devrait avoir ». Grâce à elles ils pensent pouvoir « ouvrir les gens à la culture populaire » afin qu’ils « n’oublient pas leurs racines ». Quant à leur attitude parfois « vieille-France », ils la revendiquent comme étant leur « côté branché contre le conformisme ambiant ». Ils ajoutent qu’ils ne sont « pas en concurrence avec la Star Academy » et que « les intermittents ne se réduisent pas à des personnes qui décident de faire grève et de ne pas jouer »… Leur gentillesse et leur altruisme frisent la perfection…
Peut-être trop d’ailleurs, car en définitive, nous ne les connaissons pas réellement… Qui sont-ils, où vont-ils ? Quel est leur secret ? De leur relation nous ne savons rien (amis, amants, parents ?), de leur enfance, de leurs motivations non plus… Devant l’adhésion qu’ils remportent et le nombre croissant des admissions au « Marie-Paule & Jean Michel’s  Way of Life Circle» (leur fan club), nous pouvons nous réjouir, ou nous interroger : Sont-ils vraiment les Adam et Eve de notre nouveau millénaire, ou cachent-ils l’ambition plus dangereuse de faire un monde à leur image ?…

Nicolas GIRET-FAMIN

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom